Quelle est la meilleure saison pour voyager en Inde ?

Tout dépend de la région que vous souhaitez visiter car l’Inde est un territoire très vaste et il peut y avoir des différences importantes dans le climat entre la haute montagne, les zones tropicales ou les zones où le climat est désertique. On considère qu’il y a quatre saisons en Inde :

– L’hiver (janvier à mars) : Décembre et janvier sont les mois les plus froids avec des températures moyennes qui évoluent autour de 10 à 15 °C au nord. Celles-ci augmentent lorsqu’on se rapproche de l’équateur, entre 20 et 25 °C au sud.

– L’été ou la pré-mousson (mai et juin) : Mai et juin sont les mois le plus chaud pour l’ouest et le sud et c’est mai pour le nord du pays. Les températures tournent entre 35° à 45° C.

– La mousson ou la saison des pluies (juin à septembre dans le Nord, de juin à novembre dans le sud) : Cette période n’est pas la meilleure pour voyager dans le pays, mais reste tout de même accessible en fonction des régions. Au sud-ouest, les pluies tombent à partir de la fin mai – début juin. C’est au Nord qu’elles s’arrêtent en premier, courant du mois de septembre.

– La post-mousson ou retrait des moussons (octobre à décembre) : Il y a encore beaucoup de précipitations dans les régions au sud et les températures baissent dans le nord de l’Inde.

D’une façon générale pour visiter l’Inde, le mieux est de partir entre octobre et fin avril pour l’Inde du Nord, et entre décembre et avril pour l’Inde du Sud, excepté pour l’extrême nord (région du Ladakh) où la meilleure saison se situe entre mi-mai et fin septembre car la température descend parfois jusqu’à -25° C en hiver !

Le pays est-il sûr ?

D’une manière générale, il est possible de voyager en Inde en sécurité et sans difficulté particulière. Comme partout ailleurs, quelques règles essentielles sont à respecter. Il est important de rester vigilant dans les grandes villes, les lieux touristiques ou tout autre rassemblement de foule.

Nous vous donnons ici quelques mesures de sécurité pour que votre voyage en Inde se passe dans les meilleures conditions possibles.

Les autorités locales ont émis des avis concernant les régions suivantes : Jammu-et-Cachemire (à l’exception du Ladakh), les régions frontalières de Manipur et Nagaland qui sont les frontières avec la Birmanie, les régions frontières avec le Pakistan (Gujerat, Rajasthan et Pendjab), la région frontalière entre l’Assam et le Bangladesh.

A noter que quelques cas de harcèlement ont été signalés par des voyageuses européennes. Ainsi, il est conseillé aux femmes de porter des vêtements longs couvrant les épaules, d’adopter un comportement retenu avec les interlocuteurs indiens et d’éviter de se déplacer seules dans les endroits peu fréquentés et à la nuit tombée.

Comme dans beaucoup de pays du monde, sur les lieux touristiques et très fréquentés, il est recommandé de ne pas afficher d’objet personnel de valeur afin de se prémunir des pickpockets. Sur ces mêmes lieux, prenez garde aux faux guides, ils accostent les voyageurs en proposant des services aux tarifs prohibitifs et leurs intentions ne sont pas toujours louables.

En prenant en compte ces petits conseils, votre voyage en Inde devrait se dérouler sans une ombre au tableau !

Un guide pour mon voyage en Inde ?

L’Inde est un pays d’une grande richesse culturelle et il peut y avoir des différences assez marquées entre les régions et les sites où vous vous rendrez. Voyager en Inde avec un guide vous offre la possibilité de découvrir le pays en détails et de profiter d’une connaissance parfaite du terrain. De plus, le français n’est quasiment pas parlé en Inde et l’anglais est approximativement maîtrisé par une grande partie de la population : un guide pourra certainement vous aider à déchiffrer les menus des restaurants, négocier les prix de vos achats et éviter les éventuelles arnaques ! Lors de vos visites, votre guide est aussi là pour vous en apprendre plus sur les monuments et les temples dont les trésors ne se révèlent qu’aux plus fins connaisseurs. Il saura aussi vous mener loin des sites trop touristiques au plus près de l’Inde authentique à la découverte des coutumes et de la population locale et ainsi vous faire partager sa passion pour son pays. Ce n’est pas tous les mois que vous venez faire un voyage en Inde, alors autant en profiter au maximum !

Téléphone et internet, comment ça marche ?

Les réseaux indiens sont bien équipés et vous n’aurez aucun mal à émettre des appels, sauf dans les régions les plus reculées. Vous pouvez bien sûr activer l’option internationale sur votre téléphone portable mais la facture sera sans aucun doute très onéreuse à votre retour. Le plus intéressant reste d’acheter une carte SIM une fois en Inde que vous pourrez charger en crédit. On trouve encore de nombreuses boutiques de téléphonie reconnaissables à leur grand panneau jaune et noir signalant PCO-STD-ISD.

Pour Internet, le wifi est accessible dans la plupart des hôtels, gratuitement ou moyennant un petit supplément. Des centres internet, couplés aux PCO-STD-ISD, se trouvent aussi très facilement en ville ou dans les lieux fréquentés par les voyageurs. En réalité, le wifi est présent presque partout en Inde, à l’exception des zones très reculées où les tarifs de connexion seront plus élevés.
Pas d’inquiétude à avoir pour les accros du réseau, vous pourrez rester connecter lors de votre voyage en Inde !

Quelles sont les spécialités culinaires indiennes ?

La cuisine indienne est le résultat de diverses influences, celle de la religion d’un côté et celle des régions de l’autre. Environ 60% de la population Indienne est végétarienne. Les spécialités d’Inde du Sud sont davantage végétariennes que celles du Nord, mais on trouve des spécialités de chaque régions dans l’ensemble du pays. Que les amateurs de viande soient prévenus, y a très peu de viande de porc, interdite par la religion musulmane et pas du tout de bœuf, la vache étant considérée comme un animal sacré en Inde.

Les spécialités les plus répandues et que vous pourrez déguster le plus souvent au cours de votre voyage en Inde sont :

– Le dal (ou dhal), le plat le plus répandu dans le pays, à base de lentilles,
– Le paneer, un fromage frais très utilisé dans la cuisine végétarienne
– Le curry qui selon sa forme regroupe un assortiment d’épices mélangé au ghee (du beurre clarifié) et agrémenté de légumes, de viandes, de poissons, etc.
– Le biryani et le pulao qui sont des plats de riz au safran avec de la viande, des œufs ou végétariens,
– Les plats cuisinés au tandoori, qui désigne une cuisson dans un four en terre spécifique, dans lequel on place viandes, poissons, légumes ou paneer. Ces mets sont souvent accompagnés d’une sauce au yaourt,
– Les dosaï (ou dosa), des petites crêpes de farine de lentilles et de riz, typiques de l’Inde du Sud, qui se dégustent natures ou accompagnées de légumes,

Dans quelques régions, on trouve aussi des sortes de beignets à grignoter avant le repas. Les plus connus sont les pakoras, des petits beignets d’oignon ou d’autres légumes façon tempura ou les samossas. On mange aussi de la raïta, une sauce préparée avec du yaourt, des concombres et des tomates qui peut accompagner les plats. Cette sauce a la particularité d’adoucir les plats trop épicés, pensez-y !

Le pain

Vous vous en rendrez compte durant votre voyage en Inde, un indispensable des repas indiens est aussi le pain ! Plutôt rond et plat, il ne se présente pas du tout comme en France et il en existe une grande diversité. Les plus courants sont les roti et chapati qui sont des galettes de farine complète non levées cuites au tandoor pour le premier et sur une plaque de fonte pour le second. Le naan, une galette de farine blanche au levain liée avec du lait puis cuite au four, est aussi très fréquent. Les naans sont souvent agrémentés de beurre (butter naan). Autant vous dire que tout est délicieux et que la découverte de la gastronomie fait partie intégrante d’un voyage en Inde !

Les desserts

On n’y pense pas toujours mais la cuisine indienne compte aussi quelques desserts, le plus souvent à base de miel, de lait et de semoule. Pour terminer les repas sur une note sucrée, on sert en Inde de l’halva mais d’une façon différente du Moyen-Orient ou du kulfi, une glace à la pistache parfumée à la cardamome ou nature. Le gulabjamun consiste en des boulettes de pâte dorées à la poêle et servies dans un sirop parfumé à la cardamome et à l’eau de rose… un délice ! Enfin, le mysorepark est un petit gâteau d’Inde du sud fait de ghee, de sucre et de farine de pois chiche. On en redemande !
Plus diététique, on trouve aussi en Inde beaucoup de fruits : petites bananes, papayes, oranges, mangues, noix de coco, ananas… la variété est au rendez-vous ! Le chikoo (sapotille en français) est un petit fruit rond à la peau marron et à la texture granuleuse très sucrée.

Les boissons

Enfin, en ce qui concerne les boissons alcoolisées, les bières locales sont très nombreuses (Kingfisher, Knock Out, UB ou Foster’s). Le vin est plutôt servi dans les grandes villes et reste cher comme les alcools forts qui sont parfois interdits dans les villes et régions saintes. Pour les amateurs de thé, le masalam chai est le thé traditionnel épicé servi avec du lait. Les autres boissons typiques sont le lassi, à base de yaourt et de fruits, les jus de fruits frais, le jus de canne à sucre ou le nimbupani, un jus de citron vert salé ou sucré.

Evitez de boire l’eau du robinet qui n’est pas toujours bien traitée. A ce titre, n’achetez pas de boissons coupée à l’eau si ce n’est pas de l’eau minérale et demandez vos boissons sans glaçons. Ces précautions pourront vous éviter quelques désagréments intestinaux…

Quels souvenirs rapporter d’un voyage en Inde ?

Un voyage en Inde est l’occasion de profiter des prix bon marché qui vous permettront de rapporter de nombreux souvenirs à vos proches ! L’Inde est un des plus gros producteurs mondiaux de thé et vous en trouverez partout à très bon prix, comme le chai typique.

Les épices sont également très prisées : cannelle, muscade, cardamome, curry, curcuma… la liste est longue ! C’est aussi l’occasion de rapporter dans vos valises du safran, car même si cette épice est réputée comme étant la plus chère au monde, elle est plus accessible en Inde qu’en Europe. Méfiez vous tout de même des prix vraiment trop bas en la matière, c’est assez souvent synonyme d’arnaque.

Le textile indien est aussi reconnu et vous pourrez notamment rtrouver des pashminas 100% cachemire (les plus chers mais les plus beaux), ou faits en soie et cachemire ou en soie uniquement (les plus abordables), des saris, un vêtement féminin qui se porte comme une écharpe par les femmes et encore plein d’autres vêtements indiens vendus dans de grandes enseignes comme Anokhi, FabIndia, Good Earth…

A Jaipur, vous trouverez aussi de très beaux bijoux indiens en or ou en argent sertis de pierres précieuses (rubis, saphir, émeraude, etc.) et semi-précieuses (améthyste, grenat, quartz, topaze, tourmaline, lapiz, etc.) Comme, pour le safran, méfiez vous cependant des arnaques. On trouve des produits de beauté ayurvédiques dans toute l’Inde. A base de plantes et aux parfums exotiques, ces produits fabriqués selon la tradition sont parfois biologiques selon les marques (Kama Ayurveda, Forest Essential, Biotique).

L’artisanat local est très riche et divers selon les régions, vous trouverez forcément le souvenir parfait de votre voyage en Inde !